top of page
  • Fanny Roque

Retour sur l'étude Shiatsu et Syndrome PréMenstruel avec l'université de Bordeaux

Vous vous souvenez de l'étude à laquelle j'ai participé avec l'université de Bordeaux 4?

De bons résultats sont prouvés avec une réelle diminution des symptômes prémenstruels sur plusieurs personnes. La méthodologie aurait été à revoir: il était prévu que les personnes remplissent une echelle de douleur dès qu'elles avaient du SPM, comme elles ne ressentaient plus rien elle n'ont rien rempli... on ne peut donc pas comparer les deux (il aurait fallu leur demander d'inscrire "0").

Deux personnes ont eu tellement peu de symptômes... qu'elles n'ont pas du tout rempli les questionnaires du dernier mois, nous n'avons donc pas pu les comptabiliser dans l'étude.

La méthodologie est donc à revoir pour une prochaine étude. Mais je suis déjà très satisfaite de ces résultats.


La thèse de Nicolas Calcagni est consultable ici

J'ai étendu ce protocole aux personnes souffrant d'endométriose, de syndrome des ovaires polykistiques et de TDPM (trouble dysphorique prémenstruel) , cela se révèle efficace sur au moins 3 séances, avec un retour des règles (sopk), une diminution des angoisses (tdpm) et des douleurs (endométriose).

Parce que mon agenda se remplit beaucoup trop vite et que certaines personnes faisaient parfois plusieurs centaines de kilomètres pour me consulter, j'ai pris la décision de former les professionnel.les shiatsu sur ce protocole, leurs résultats sont très bons également.

Un collègue shiatsu belge, Pascal Haahs , qui intervient dans un hôpital au service endométriose confirme que le shiatsu se révèle un outil efficace pour la diminution des symptômes des cycles menstruels.


179 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page